Quand l'évidence rejoint la réalité

Partager cet article :

La naissance d'une maison passive sur un terrain orienté plein sud

Première née dans la Loire, les proprié­taires ont réalisé leur rêve d'une maison passive en bois. Ce projet de construction, inédit dans la Loire, a demandé une minu­tieuse recherche d'entreprises corn pétentes. La Société SAS Charpente Martlgnlat a été retenue pour ses connaissances des normes d'habitat passif, et pour la garantie d'une réalisation Hors d'eau-Hors d'air avec un test final d'étanchéité.image 06042018 03

Le travail de communication avec leur bureau d'étude technique interne, le ther­micien BEBC, et la société TRIEDRE Sor­biers maître d'œuvre, a été primordial pour adapter le projet architectural aux normes passives. La durée d'études a été importante et complexe, mais la ténacité de Mr DESCOMBES (métreur Charpente Mar­tigniat) a su mener à bien le projet. Comme demande le cahier des charges d'un habitat passif, la maison est sans chauf­fage central.

Un poêle à pellets et deux sèche­ serviettes dans chacune des deux salles de bain fournissent !'énergie thermique.
image 06042018 02

La production d'eau chaude est fournit par les panneaux solaires. Les fenêtres prin­cipales en triple vitrage sont orientées plein sud pour exploiter de manière optimale la chaleur du soleil en hiver. Les débords de la toiture régulent quant à eux la surchauffe solaire en été.

La réalisation du chantier, sous la conduite de Mr DELOLME (responsable du bureau d’étude Charpente Martigniat), a bénéficiée d’une extrême rigueur et d’un professionnalisme exceptionnel. La capacité d’adaptation, l’ouverture des décisions à de nombreux échanges, les calculs que ces choix impliquaient, tout a toujours été concilié.

« Nous avons emménagé dans cette maison de 127m² de surface habitable en novembre 2016. La vie y est délicieuse, avec un confort de température constante dans toutes les pièces et une très bonne aération gérée par la ventilation double flux. Même avec des températures extérieures négatives, jusqu’à -11° en janvier 2017, l’ensoleillement a permis de maintenir une température de plus de 20° dans la maison sans autre mode de chauffage. Sur un an le bilan thermique est très largement satisfaisant. Notre consommation d’énergie est de 8kwh/an/m², bien en deçà de la norme passive fixée à 15kwh/an/m² ».